Retour aux actualités
Publié le 29/03/2021

Cette prise en charge de la compétence devra être approuvée d’ici le 24 juin par chaque conseil municipal de l’intercommunalité avant d’être effective début juillet.

Réunis en conseil communautaire le 24 mars dernier, les élus ont voté pour la prise de compétence mobilité. Cette prise en charge de la compétence, vient répondre à la Loi d’Orientation des Mobilité du 24 décembre 2019 qui a pour objectif de doter tous les territoires de l‘autorité organisatrice de la Mobilité. Avec cette prise de compétence, l’objectif pour les élus de Sèvre & Loire est clairement affiché, organiser, développer et diversifier les mobilités du territoire pour répondre aux besoins présents et futurs des habitants et des touristes.

La compétence mobilité s’articulera autour de deux niveaux de collectivités :

  • La Région Pays de la Loire pour répondre à une offre de transport adaptée à son échelle, à savoir les transports en commun comme le TER, le réseau Aléop y compris les transports scolaires.
  • La Communauté de communes Sèvre & Loire pour favoriser l’échelon de proximité et construire un projet au plus près des attentes de ses habitants. En prenant cette compétence, la Communauté de communes fait le choix de maîtriser l’élaboration de sa stratégie locale de mobilité en adéquation avec son futur Plan Climat Air Energie Territoriale (PCAET) et donc dans le respect de ses engagements environnementaux, sociétaux & économique.

 

La mobilité sur le territoire Sèvre & Loire en quelques chiffres.

En amont de la prise de compétence, l’équipe en charge du sujet a travaillé avec l’AURAN (Agence d’Urbanisme de la Région Nantaise) pour établir un diagnostic précis de la mobilité en Sèvre & Loire.

En 2021 : 47 000 habitants en Sèvre & Loire avec 165 000 déplacements/jour

En 2040 : 63 000 habitants en Sèvre & Loire et donc environ 55 000 déplacements supplémentaires.

  • La moitié des déplacements font moins de 3 kms
  • La voiture est le mode principal dès qu’on dépasse 1 km
  • Seulement 3% de pratique du vélo sur ces déplacements

 

41% des déplacements se font à l’échelle de la commune de résidence et 17% se font à l’échelle de la Communauté de communes Sèvre & Loire.

32% des déplacements se font à l’échelle d’un autre EPCI (Nantes Métropole, Clisson Agglo, Mauges communauté…)

Il apparaît donc évident que les déplacements de proximité des modes actifs sont un levier majeur sur lequel de nombreuses pistes sont à explorer et à améliorer. 

 

Les grandes orientations sur le territoire Sèvre & Loire

  • Sécuriser les pratiques en structurant le maillage cyclable du territoire
  • Relier les territoires en renforçant le covoiturage et en accentuant l’attractivité des transports collectifs.
  • Provoquer les changements et la transition vers de nouveaux modes

Les élus ont la parole

Interview de Christelle BraudChristelle BRAUD, Présidente Communauté de communes Sèvre & Loire : « Il était logique pour nous de prendre la compétence mobilité sur notre territoire. Si demain la Région devait le faire, elle n’aurait pas notre agilité et notre expertise concernant les attentes et les besoins des habitants. Cela nous permet de maîtriser notre stratégie de mobilité et de l’articuler avec nos ambitions pour le territoire en matière de développement économique, d’environnement mais aussi de tourisme. Notre volonté est d’apporter une offre pour toutes les générations, les séniors, les actifs, les personnes en recherche d’emploi et les jeunes, nous devons trouver une réponse adaptée à tous les cas de figure. Il nous paraît important d’élaborer en concertation avec nos territoires voisins la création par exemple du billet unique pour permettre des connexions plus faciles entre les différents modes de déplacement comme les cars et les trains. Des solutions pour tous et pour chaque type de déplacement, qu’il soit professionnel, quotidien ou de loisir, c’est le travail que devra mener la commission mobilité. »

1ère vice-Présidente en charge des Mobilités et du Développement durable dont le PCAET : Anne CHOBLET, Maire de La Remaudière

Anne CHOBLET, Vice-Présidente en charge du PCAET et de la mobilité : « En prenant la compétence mobilité nous sommes à l’initiative de la mobilité que nous souhaitons pour demain sur notre territoire et de la réponse que nous apporterons en faveur de la transition écologique. Pour définir notre offre de mobilité nous comptons sur les habitants, les entreprises et les associations que nous souhaitons consulter pour connaître leurs attentes et mieux identifier leurs besoins. Nous devons apporter des solutions durables, alternative au tout voiture individuelle et au plus près des besoins de la population. C’est une formidable opportunité pour le développement du territoire. Par exemple, la pratique du vélo est en plein essor et nous devons faciliter cette pratique pour les années à venir. Il est évident qu’on ne pourra pas tracer des pistes cyclables partout mais nous pouvons réfléchir pour que les cyclistes puissent occuper une place plus importante dans l’espace public.

Un des leviers que nous envisageons par exemple est d’investir dans des Vélos à Assistance Electrique pour permettre la location longue durée et ainsi faciliter l’accès à ce mode de déplacement. C’est une première approche en vue ensuite d’investir pour pérenniser ce moyen de transport ».